Nous voici de retour en Argentine, nous souhaitons faire une étape à Buenos Aires, pour visiter la capitale et contempler entre autre les danseurs de tango.

Nous arrivons à Tigre chez « Andean roads », point ioverlander mais c’est surtout une agence de location de camping-car avec plein de bons tuyaux. Il nous donne des adresse pour changer le frigo.

Dès le lendemain matin, nous le faisons changer par un 12v compression et direction Buenos Aires. Nous bivouaquons trois jours à Puerto Madéro (un quartier très chic de Buenos Aires avec vidéoprotection et ronde des agent de la prefectura – sécurité avant tout) à deux pas de la « réserva écologica Costanera Sur ». Le dimanche matin, le réveil est sportif car nous sommes sur le tracé du Marathon international de Buenos Aires au km 23. Les coureurs que nous encourageons passent à 2m du CC, il y avait même un Français !

Buenos Aires est considéré comme le « Petit Paris de l’Amérique du Sud ». Nous visitons à pied, en bus et en métro les différents quartiers, la Plaza de Mayo et la calle Florida. Les monuments sont vraiment très beaux avec une belle harmonie entre l’architecture moderne et ancienne.

Nous allons aussi dans le quartier de Palermo pour son marché artisanal et ses puces, puis à San Telmo, avec ses rues pavées et ses danseurs de tangos.

Nous passons donc trois jours très agréables à Buenos Aires. Nous ne sommes pas déçus de cette ville à l’architecture européenne, voir même un sentiment d’être en France.

Nous reprenons la route pour aller vers notre prochain point de chute, juste à 1500 km. Mais là, c’est le début des péripéties car sur la route, le nouveau frigo ne fonctionne plus, résultat : retour deux fois sur Buenos Aires. On doit donc modifier le système de frigo et on revient au tri-mixte classique. Nous avions une adresse d’un revendeur mais les tarifs étaient juste énormes, heureusement l’employé de Andean nous en trouve un d’occasion. Mais il a fallu aller à droite et à gauche dans la banlieue de Buenos Aires pendant 3 jours pour faire le nécessaire, ce qui n’a pas été très drôle.

Après cette étape plus longue que prévue, nous voici reparti pour de nouvelles aventures…