Après plusieurs semaines en altitude, nous quittons les hauts plateaux andins pour redescendre vers le Pacifique et retrouver un peu de chaleur. Sur la route qui est magnifique, nous retrouvons les majestueuses vigognes, et nous sommes surpris par ces paysages.

Nous arrivons sur Nazca et nous nous dirigeons vers le cimetière de Chanchilla avec ses momies de plus de 2 siècles. Le site est surprenant.

Puis nous allons bivouaquer au milieu du désert, ce qui nous change radicalement de température et d’environnement. C’est juste magique de pouvoir passer de l’altitude andine (à plus de 4000m) au désert. C’est la magie du Pérou !

Nous étions sur le chemin du temple de Cachuachi. Ce temple en adobe a été mis à jour, il y a seulement 50 ans.

Cette région est surtout connue pour sa civilisation pré-inca et ses lignes énigmatiques qui forment de gigantesques figures dans ce désert (3mm d’eau par an). Maria Reiche (une scientifique allemande) a consacré sa vie à les étudier sans pour autant tirer de conclusion et en connaître véritablement l’origine.

Des miradors ont été installés pour les observer mais le must est de les découvrir par un survol en avion. Malgré des commentaires peu rassurants concernant les conditions de vols, Mickaël et Lubin se lancent dans l’expérience. Ce vol n’a pas été des plus agréable pour Mico (petit malaise sans vomito) mais par contre Lubin, comme un oiseau dans les airs ! Les filles plus prudentes (ou moins téméraires surtout !) sont restées sagement sur le plancher des vaches et en ont profité pour faire les petits marchés.

Nous avons aussi envie de nous poser un peu et c’est à l’oasis d’Huacachina, très proche d’Ica que nous nous arrêtons pour profiter surtout de la piscine et du sandbaording. C’est surprenant de se retrouver au milieu de ces dunes immenses. Mais ce qui attirent les touristes se sont les tours en buggy qui font un vacarme monstre mais c’est 100 % adrénaline !

Après trois jours tranquille mais pas tant reposant, nous découvrons le savoir faire des Péruviens pour le vin car nous sommes dans la région des vignes et les vendanges viennent de se terminer (elles s’effectuent en février/mars). Nous sommes dans la région de Pisco. L’alcool traditionnel du Pérou. C’est un alcool fort (45%) qui peut se déguster seul ou agrémenter de jus et d’un blanc d’oeuf pour un Pisco sour. Nous visitons une cave « El catador » avec dégustation. Nous découvrons qu’ils pressent encore les raisins avec les pieds et qu’ils le laissent fermenter pendant une quinzaine de jours dans des amphores en terre. Leur vin est bon mais très sucré.

Nous nous arrêtons à Paracas. Le rivage est peuplées de nombreux palmipèdes.

Sa péninsule est un parc national très apprécié. Ses dunes et ses plages sont de différentes couleurs, juste magnifique.

Puis nous remontons vers Lima en longeant toujours la côte mais c’est la semaine Sainte et il y a énormément de péruviens qui campent sur les plages et qui  laissent leurs déchets derrière eux.

Nous reprenons de l’altitude pour découvrir d’autres paysages…et la cordillère blanca !!!