Depuis la visite du cimetière de Tulcan et du site de San Agustin, nous nous sommes découvert une nouvelle passion (lol) alors nous poursuivons sur Tierradentro qui avec San Agustin ne sont pas des sites très touristiques mais ceci est certainement dû aux routes d’accès qui ne sont pas toutes asphaltées voir en mauvaises états. En revanche, les paysages sont magnifiques.

Ici, ce sont des tombeaux funéraires qui date de 1500 an avant J.-C. Il y avait une première sépulture (pour l’âme) pendant un certain temps (estimé à 5 ans) puis ils incinéraient le reste du corps pour les collecter dans des urnes funéraires (pour le corps) et elles reposaient dans des cavités creusées à même la roche. Les plus profondes sont à -7 m pour environ 8 m de diamètre. C’est assez surprenant !

La route ou plus précisément la piste pour retourner sur la « panaméricana » est actuellement en travaux donc assez difficile avec un passage mémorable… pas de photo à ce moment là car nous pensions plus à sauver notre peau qu’à prendre des photos ! nous n’en dirons pas plus…!

Nous arrivons enfin à Popayan pour retrouver du goudron mais aussi une ville d’un blanc immaculé, c’est l’une des plus belles villes coloniales du pays.

La ville de Sylvia est très réputée pour son marché du mardi car de nombreux indigènes de la province y viennent vendre leur récolte ou de l’artisanat. Nous avons peu de photos par respect car ces communautés n’apprécient que très peu les paparazzis !

A Cali, nous n’avons fait que le tour des repuestos (magasin automobile) afin de trouver les pièces pour Patrouille. Nous sommes au fin fond des quartiers populaires, chez un ancien qui ressort un abaque papier de plus 2000 pages. Il trouve les bonnes références et une demi-heure après, nous confirme que toutes les pièces seront prêtes dès le lendemain. Nous attendons le lendemain pour nous réjouir, mais les pièces sont belles et bien là et Mickaël remplacera les pièces quelques jours plus tard.

Nous ne vous parlerons pas de la ville de Cali que nous n’avons pas apprécié simplement parce que nous n’avons pas fait les bons endroits et que nous nous sommes retrouvés dans des lieux où il y avait la misère et la drogue (voir même des consommateurs de crac en pleines rues !).

Nous remontons vers le nord pour visiter la région du café. Nous débutons par Salento, ville majestueuse, haute en couleurs et touristique. Nous campons dans le jardin d’une auberge de jeunesse, où la vue sur les montagnes est splendide. Aujourd’hui c’est dimanche, jour du dernier tour des élections présidentielles et les colombiens ont voté leur nouveau président pour les 4 prochaines années alors il y a beaucoup de monde autour de la place centrale. Nous ferons donc le tour de la ville plus longuement le lendemain.

 

Aujourd’hui, nous partons en jeep Willys, dans la vallée de Cocora, pour faire une belle rando, observer les colibris à la « casa de los colibris » et découvrir une particularité de cette région, les palmiers à cire pouvant atteindre 60m de haut. Les photos suffisent et parlent d’elles même ! MAGNIFIQUE !

Et pour finir direction Filandia,village moins touristique que Salento mais tout aussi coloré avec comme spécialité la vannerie.