De retour au Chili, avec cette fois-ci un passage de frontière très allégé par rapport au premier car l’agent de service de l’agriculture est seulement monté dans le camping-car et nous a demandé ce que nous avions de « non autorisés ». Nous avions donc gardé une pomme et une orange que les enfants ont mangé devant elle et un peu de miel liquide (qui n’était pas bon), qu’elle nous a confisqué, mais elle n’a pas fouillé le CC. Ouf ! pour les décos de Noël !

Nous allons dans une petite commune nommée Curarrehue où débute le « Parc National de Villarica » avec son volcan actif du même nom (plusieurs éruptions en 2015). Nous profitons d’un temps magnifique pour faire une superbe rando de 12 km et 750m de dénivelé, pour voir 5 volcans aux alentours. Sur notre bivouac perdu au milieu de nul part, les enfants construisent un magnifique tipi en bambou avec tout ce qui va autour (petit jardin, atelier)… le résultat est magnifique et les enfants sont ravis. Nous resterons deux nuits pour en profiter !

Mais la météo à raison de nous et nous avons la tête dans les nuages alors nous descendons sur Pucon, qui est une jolie ville, mais juste trop touristique pour nous. Les nuages et la brume nous empêchent de profiter des alentours qui sont normalement splendides avec vue sur les volcans environnant. Dommage !

Nous allons tout de même voir une cascade « Salto del Claro ». Nous ne restons qu’une nuitée et nous nous dirigeons vers la ville de Villarica pour le reste de la journée.

Cette région à l’air d’être magnifique mais en voyage les aléas de la météo font beaucoup sur nos prises de décisions alors nous décidons d’avancer.

Nous passons par Temuco où le marché est très typique et réputé alors une petite pause s’impose…

Nous remontons ensuite le chili sur 650 km en deux jours pour arriver à la capitale Santiago, avec en prime une chaleur étouffante mais pleines de nouvelles surprises …