Après une semaine passée au bord de l’océan et une remontée rapide à 3800 m, nous ressentons un manque d’acclimatation. Nous débutons cette étape par une randonnée autour de la lagune Quilotoa qui s’est formée dans le cratère du volcan du même nom.

Le souffle vient à manquer mais c’est juste sublime comme endroit.

Nous ne nous attardons pas dans les hauteurs et nous nous dirigeons vers Baños pour profiter des eaux thermales et nous détendre un peu. Cette ville est très touristique avec beaucoup d’activités de pleine air (tyrolienne, via ferata, rafting…). Nous ferons juste un tour à la « casa del arbol » avec sa balançoire qui surplombe le vide.

Nous y retrouvons Alain et Valérie des TYVA. Nous en profitons pour négocier une petite escapade de trois jours avec guide, dans un lieu tant attendu … suspens ! Mais avant cela, nous avons un programme chargé. Après trois jours tranquille à Baños, nous descendons vers Puyo par la route des cascades qui est magnifique avec arrêt à plusieurs mirador mais surtout au « Pailon del diablo ». Une immense cascade que nous pouvons approcher de près, de très prés…

Et nous nous réjouissons de passer au « Paseo de los monos » pour faire une journée de bénévolat. Yvan suisse d’origine est venu s’installer en Équateur il y a 16 ans et a créé avec sa femme Lisette, un refuge pour singes (monos) mais pas seulement.

Nous arrivons en fin d’après midi pour être prêts et en forme pour la journée du lendemain, et nous passons une agréable soirée avec les autres volontaires.

La journée débute à 8h par le découpage des fruits (ou des légumes un jour sur deux. Puis nous allons nourrir les animaux (singes, coatis, pécaris, aras, tortues…) les uns après les autres. Les enfants sont aux anges sauf qu’il y a un singe qui est sorti de son enclos depuis la veille car un arbre est tombé sur le grillage. Ce singe s’appelle Grégorio, et il est assez perturbé de ne plus avoir son territoire et manifeste une attitude particulière en se dressant et montrant ses dents pour nous impressionner. Lubin qui suit les deux bénévoles pour nourrir Grégorio, se fait agresser. Le singe lui saute dessus par derrière et le mord au niveau du bras. L’agilité et la rapidité du singe ne nous a pas laissé le temps de réagir mais l’accident est bien là ! Notre pauvre Lulu qui aime tant les animaux ne comprend pas pourquoi ce singe s’est attaqué à lui et il présente une plaie de 5-6 cm et profonde juste au dessus du coude droit. Panique à bord, première désinfection sur place et direction l’hôpital pour des soins appropriés suite à une morsure. La prise en charge à l’hôpital est rapide et efficace. Lubin est très courageux lors des soins. Nous repartons moins de deux heures après, avec des antibiotiques, le nécessaires pour les pansements, et trois points de sutures qui doivent rester large en cas d’infection (risque important en cas de morsure animal). Merci à Valérie pour ses conseils et son réconfort. L’agression fut violente et Lubin reste marqué par cette attaque ! Malgré tout ça, nous admirons ce petit garçon qui ne s’est plaint que très rarement et qui nous a donné à tous une bonne leçon de courage ! (« ce n’est qu’un mauvais moment à passer maman, il faut penser à tous les autres bons moments ! » dixit Lubin).

Il est temps de dire au revoir à tout le monde et aux singes mais notre passage au « Paseo de los monos » restera gravé dans notre mémoire. Même dans les moments agréables du voyage, tout peut être remis en cause rapidement.

Maintenant nous allons attaquer la région de l’oriente et sa végétation luxuriante qui nous donne des prémices de l’Amazonie.