Pour Noël, et suite aux conseils d’Etienne et Laurence « on dirait l’Amsud », nous avons contacté Nicolas, un suisse-chilien qui est de retour au chili depuis un an. Il gère et loue une cabaña dans un cadre magnifique avec piscine, au pied du Parc National de la Campana. Il construit une deuxième en paille donc deux raisons pour passer du temps chez lui. On allait passer Noël, loin de la famille alors nous voulions nous faire plaisir…

Le vendredi, c’était chantier participatif sur sa construction. Les gars s’en sont donnés à cœur joie de jouer avec la terre, pendant que les filles terminaient les décos de noël et préparaient le réveillon et aussi ….profitaient de la piscine !

Nous réveillonnons sous la cuisine d’été de Nicolas, avec un bon repas : Apéro Pisco savor, coquilles St Jacques et cassolettes de fruits de mers, et en dessert « chirimoya allegre » (fruit du chili avec jus d’orange pressé), un vrai régal et une jolie déco. Et pour finir, Nicolas nous emmène à la procession « niños dios de las palmas », une fête en faveur d’une poupée trouvée en 1765 par un villageois et qui est aujourd’hui adulée pour avoir réalisé des miracles. Il y a de nombreux groupes de musique avec chanteur qui se succèdent dans la chapelle pour lui rendre hommage mais on peut dire que c’est un peu de la cacophonie, soit des espèces de tambourins soit des flûtes très stridentes, mais on ressent une importance de ce rituel et pour terminer la messe de minuit en extérieur (car chapelle trop petite pour accueillir toute cette foule).

Pendant la nuit, le Père Noël a réussi à trouver le point GPS qu’on lui avait laissé, et au réveil tout le monde est ravis ! Repas de noël sous la pergola accompagné de Carmenère (vieux cépage qu’on ne trouve plus en France, spécialité du Chili). Dans l’après midi nous profitons de la piscine et en fin de journée, Nicolas nous propose de monter voir le coucher du soleil au sommet du parc national.

Alors nous voilà parti pour 650m de dénivelé au pas de course et surtout descente à la lueur des lampes frontales ! belle rando et la vue est splendide.

Nous avons passé un très bon Noël tous les 4 (accompagné de Nicolas), au soleil sous 30°C, loin de la famille, c’est différent mais surprenant !

Le 26, nous reprenons la route pour se rendre dans la vallée de l’Elqui à environ 450 km au nord, en 2 jours. C’est une vallée réputée pour plusieurs choses : on y trouve de nombreux observatoires astrales mais aussi une spécialité viticole « le Pisco » (alcool fort à 40° issu de la distillation du raisin blanc). Mais la recette viendrait en réalité du Pérou (ville de Pisco) mais ce sont les chiliens qui se disent à l’origine, en ayant modifié le nom de la ville de « La Unioñ » pour l’appeler « Pisco Elqui » !

En route, ce qui nous surprend le plus, ce sont ces paysages arides où ne poussent que des cactus. Paysages que nous n’avions pas encore rencontré car le Chili est un pays aux milles facettes !

Nous avons dormi 2 nuits à proximité de Vicuña près du barrage et les enfants ont trouvé des pierres craies de plusieurs couleurs et ont joué aux indiens (même les parents !) et petit feu de camp pour si croire vraiment ! Nous n’avons pas fait d’observatoire car déconseillé aux enfants de – de 16 ans mais nous avons tout de même pu observer les étoiles et surtout la lune.

Nous remontons encore et toujours par le Chili car nous sont agréablement surpris par ce pays. Les routes sont bonnes et les paysages changeant et magnifiques.

Pour le 1er de l’an, nous voulions trouver un site agréable alors ça sera sur la côte Pacifique à Bahia Inglesia connue pour être une petite station balnéaire appréciée des chiliens avec sable blanc, eaux transparentes. Nous bivouaquerons sur la Playa blanca deux nuits, nous profitons de la plage et du soleil en préparant le réveillon tranquillement. Nous passerons une très bonne soirée tous les 4 sur la plage, à chanter, danser, observer des chouettes et à minuit regarder le feu d’artifice de la ville voisine.

Prochaine épisode, pour le nord du Chili…