Voici qu’on se rapproche de la forêt amazonienne et nous sommes impatients afin de profiter de la végétation et de ses animaux.

Sur la route entre Puyo et Neuva Loja soit 340 km de végétation luxuriante, nous nous arrêtons à Puerto Misahualli pour voir un arbre gigantesque et le rio Napo.

Malgré de magnifiques paysages, c’est une région très pétrolifère et nous voyons des pipelines qui courent le long de la route et des industries du pétrole ici et là, nous imaginons les dégâts causés dans la forêt amazonienne pour l’exploitation de l’or noir !avec ses expropriations des peuples indigènes, déboisement massif, et pollution des sols et rivières. C’est sûr qu’en Équateur, le prix du diesel à la pompe n’est pas le même qu‘en France surtout aujourd’hui (ça laisse rêveur : 1,038 USD le gallon (je vous laisse faire la conversion euros/litre, pour la surprise). Mais tous ceci à quel prix pour notre planète, à bonne entendeur…) Merci de laisser votre calcul dans les « commentaires » pour valider votre réponse

Notre bivouac du soir est un vrai coup de cœur, avec cascades, rivière, hamac et un accueil chaleureux mais pas de truite pour le barbecue, dommage !

C’est toujours comme ça, quand nous trouvons un petit coin de paradis, nous aurions aimé rester plus de temps mais demain nous devons rouler car nous avons un rendez vous à ne pas louper (pas facile les choix en voyage). Et oui, nous avons réservé à Baños une excursions de 3 jours 2 nuits dans un lodge perdu en pleine jungle dans la « réserve de Cuyabeno ».

A notre arrivée, nous sommes pris en charge par notre guide qui se prénomme Victor Hugo et direction en pirogue au « River Lodge Cuyabeno ».

Nous avons plusieurs activités d’organisées et pour commencer nous descendons sur des grosses bouées une partie du rio Cuyabeno, mais avant de sauter dans l’eau, Victor nous confirme qu’il n’y a pas de caïmans ou de piranhas dans l’eau. Alors c’est parti !

Mais le soir, nous faisons une excursion nocturne pour aller voir les caïmans et devinez où nous allons… exactement au même endroit que l’après midi, OUPS ! et nous voyons plusieurs caïmans !

Le lendemain, nous partons toute la journée en bateau, pour visiter une communauté indigène, les Sionas. A l’aller, sur la pirogue, nous voyons toutes sortes d’animaux, de l’anaconda en passant par les capucins, singes laineux et de nombreux oiseaux mais aussi des dauphins roses d’eau douce. C’est magique !

Ensuite petite baignade dans la « laguna grande », puis nous passons un bon moment dans la communauté Sionas où nous nous essayons à la sarbacane et nous réalisons des galette (ou pain) de yucas de a à z.

Au retour, arrêt de nouveau à la « laguna grande » pour le coucher du soleil, la luminosité nous permet de faire de splendides photos. Nous sommes tous émerveillés par tant de beauté.

Le troisième jour, nous partons pendant 3h, faire une randonnée dans la forêt pour découvrir les plantes comestibles, médicinales, des animaux, et comprendre l’écosystème de la forêt. Notre guide Victor nous fait même manger des fourmis au goût citronné !

Et l’après midi petit tour en pirogue mais cette fois à la rame. Pendant ces trois jours nous auront parcouru le rio Cuyabeno en long et en large et profité pleinement de la faune et la flore. Nous garderons un souvenir inoubliable de ces moments inhabituels.

Nous remontons tranquillement vers les hauteurs, au passage nous allons voir un pont suspendu « le puente de Tony el suizo » de plus de 300m de long construit par un suisse en 1985 uniquement avec du matériel récupéré.

Puis découverte de la plus grosse cascade de l’équateur « la cascada San Rafaël »

Nous allons bivouaquer à Papallacta où se trouve de magnifiques thermes en pleine nature pour nous prélasser le lendemain matin.

Ça y est, notre périple en forêt amazonienne touche à sa fin. Que de beaux souvenirs et des étoiles pleins les yeux !